La recette (presque magique) de nos tableaux Decoloopio

castor peintre

Aujourd'hui on vous dévoile la recette de nos tableaux :

 

  • de l'imagination sans limite
  • beaucoup de travail et de temps
  • une pincée de rêve
  • le tout saupoudré d'une envie sincère de vous faire plaisir

Rentrons dans le vif du sujet : comment sont fabriqués les tableaux Decoloopio ?

D'abord il faut une illustration. Mais pas n’importe quelle illustration. On parle ici de celles qui rassurent loulou le soir, qui le fait rêver la journée et qui s’ancre dans ses souvenirs. Grosse responsabilité pour nos auteurs qui puisent leurs inspirations aux 4 coins du monde. Merci à eux pour leur talent et l'amour qu'ils mettent dans leurs créations. Promis, on vous en dira plus sur cette partie lors d’un prochain article 😉

impression

Revenons au pragmatique, une fois l'illustration réalisée, il faut l'imprimer sur la toile de maître. Pour cela on passe par notre imprimeur préféré dont on vous a déjà parlé : Handigoprint  ♥ ♥

assemblage

Pendant ce temps on assemble le chassis, on prend quatre baguettes et un maillet et on tape. Ça fait un peu de bruit et les voisins ne sont pas contents. Mais comme ils sont très gentils et qu’ils aiment bien les enfants, ils nous laissent faire.

decoupe

Puis on découpe l'imprimé avec une règle et un cutter en faisant attention de ne pas se couper une main (nous faisons un métier à haut risque).

placement

On place sur le plan de travail un tissu pour protéger la toile et le chassis. Utiliser un tissu moche n'est pas une obligation. On en profite pour rapprocher les outils nécessaires : agrafeuse et pince à tendre.

On dispose la toile sur le tissu (moche ou pas), le chassis sur la toile et on centre bien.

agraffe

Il faut alors agrafer les côtés : on commence par les centres en utilisant la pince à tendre la toile.

Puis on agrafe le reste en alternant les côtés et en tendant bien.

Il reste à faire un joli pliage dans les angles.

On vérifie qu'il y a assez d'agrafes. S'il y en a 1000 c'est qu'il y en a trop.

support

Nous devons ensuite placer le support mural au bon endroit, c'est-à-dire au milieu du côté haut. S'il est placé sur le côté bas, le tableau sera à l'envers sur le mur (nous avons essayé) et si ce n'est pas centré le tableau va pencher (ça nous n'avons pas essayé).

Il reste à contempler le résultat et prendre le temps de se réjouir car ce n'était pas si facile.

A ce stade là, l'aventure du tableau n'est pas terminée mais nous ne pouvons pas la conter car c'est à vous de décider ce que vous en ferez !

tableau pompier terminé

Laissez un commentaire